Trains miniatures échelles HO, N et autres...

La genèse d'un réseau miniature

 

Les grandes généralités qui seront développés ci-dessous, s'appliquent à tous les types de réseaux.

 

***   ***   ***   ***

 

A MEDITER:

"La précipitation, le manque de réflexion et d'anticipation sont nos pire ennemis"

(et je sais de quoi je parle...)

 

***   ***   ***   ***

 

Avant de se lancer "tête baissée" dans quoi que se soit, il convient de se poser quelques questions importantes.

(Ne vous inquiétez pas, on a tous fait les mêmes erreurs, moi le premier)

 

- Quelle est la place dont je dispose pour faire mon réseau de train ?

- Quel budget je souhaite allouer à ce loisir ?

- Quel temps libre je souhaite consacrer à mon réseau ?

 

Si vous avez trouvez un peu de place (étagère, dessus de meuble, dessous de lit, chambre, garage, grenier...), si vous avez trouvez un peux de budget (20 ou 50€ par mois, permettent de se lancer), et si vous êtes prêt à passer un peux de temps, alors vous pouvez passez à la suite de la réflexion.

 

***   ***   ***   ***

 

En fonction de la place disponible, on peux maintenant réfléchir à la forme de réseau la mieux adaptée à sa situation. Cette forme de réseau dépendra aussi en grande partie de l'échelle que l'on choisira.

 

Les échelles en modélisme férroviaire

 

- Le diorama: pour les très petits espaces, sert en en principe à exposer du matériel,

- Le micro-réseau: pour les petits espaces, permet de manoeuvrer une locomotive avec 2 ou 3 wagons,

- Le réseau étagère: variante du micro-réseau sur une surface plus importante, permet un jeu plus important,

- Le réseau ovale: qu'il soit de base, ou plus complexe, il permet de faire tourner ses trains sans intervention,

- Le réseau tour de pièce: nécessite plus de place, ou de l'ingéniosité. Permet toutes les folies

- Le réseau modulaire: il fait souvent peur aux débutants, et pourtant, il s'adapte a toutes le situations,

 

En fonction de la forme de réseau choisit, le futur thème ne sera pas le même. Les "petits réseaux" sont plutôt destiné à des réseaux de manoeuvres, alors que les réseaux plus grands (à partir de l'ovale de base) se destinent plus à la circulation de trains, plus ou moins longs en fonction de la surface disponible.

 

C'est là que la "solution miracle" apparait.

(Enfin, à mon humble avis, en fonction de mon retour d'expérience)

 

Le réseau modulaire.

 

Ce type de réseau  a différents avantages.

 

- L'espace: tous le monde n'a pas forcement beaucoup de place au moment de la création de son réseau, mais plus tard peut être. Il suffira alors de construire d'autres modules pour agrandir facilement le réseau.

- La modularité: votre premier module peut faire 1.50 m x 0.40 m, et les suivants êtres de dimensions différentes. Seul les interfaces (cotés du module qui assurent la jonction avec le suivant) doivent être compatibles entre elles. Et encore, il est toujours possible de faire un "module borgne" pour relier 2 modules avec des interfaces hétéroclites.

-La mobilité: votre module peut être placé sur la table de la salle à manger, pour les moments de construction, de décor ou de jeux, puis après, être rangé sur un dessus d'armoire, dans le garage ou ailleurs.

- Le budget: Construire et travailler sur un module de 1.00 m x 0.30 m, coûte beaucoup moins cher que de se lancer directement sur un très grand réseau.

- Le thème: un module peut accueillir une portion de grande ligne LGV à double voie, tout comme un petit dépôt vapeur, ou tout autre thème ferroviaire de votre choix. De plus, un module peut avoir un thème "X", et le module d'à côté, avoir un thème "Y". Cela s'appelle: varier les plaisirs.

- La satisfaction: la réalisation du décor d'un petit espace, avance bien plus vite que sur un réseau de grande taille. Quelle satisfaction de voir avancer les choses, contrairement à un réseau de grande ampleur qui stagne, et sur lequel, on peut rapidement de décourager.

 

***   ***   ***   ***

 

La place du réseau étant choisit, sa forme également (quel quelle soit en fonction des options ci-dessus), il faut passer au choix du pays ou de la région que l'on souhaite représenter sur son réseau, ou sur son premier module.

 

Alors, notre réseau représentera quel pays ?

 

- La France avec la SNCF. Vous avez alors un très vaste choix de produits et de matériel. Le prix du matériel roulant français est de plus en plus cher à mon goût, même si la qualité augmente également. Malheureusement, tous le monde ne peux pas se permettre de dépenser 300€ dans une locomotive, et cela est bien compréhensible.

- L'Allemagne avec la DR ou la DB. Vaste choix également, tout comme pour certain autres pays européens. Le prix du matériel roulant, est curieusement inférieur d'environ 20% au matériel français. On en trouve aisément sur internet.

- Les Etats-Unis ou le Canada avec leurs nombreuses compagnies. Le choix en produits de décor et matériels roulants est moindre, et se trouvera exclusivement sur internet (site français, ou américains directement). Par contre, les prix sont largement inférieurs, l'écart sur une locomotive est souvent d'environ 50%.

 

***   ***   ***   ***

 

La place du réseau, la forme du réseau, la situation géographique sont choisit, il est temps de définir le thème globale que l'on va réalisé sur son réseau, ou sur son premier module.

 

Les grands thèmes classique, qui sont aussi des valeurs sûre pour débuter:

 

- grande gare avec décor urbain,

- petite gare de campagne sur une ligne secondaire,

- grandes installations industrielles, ou plutôt minimaliste,

- une voie qui passe simplement au milieu de la campagne,

- une double voies pour simuler une ligne LGV,

- une voie qui traverse le désert ou les montagnes Américaines,

- une voie qui passe sur un pont au dessus d'une rivière ou d'un fleuve,

 

Le choix en matière de thème est vaste: reproduction fidèle de la réalité, ou monde purement imaginaire, à  vous de décider.

N'oubliez pas que le plus important est de se faire plaisirs, et d'avoir un minimum de contraintes, notamment lorsque l'on débute. C'est de ses propres erreurs que l'on apprends le plus.

 

***   ***   ***   ***

 

Une fois le thème global choisit, il faut rentrer dans le détail.

 

Pour que le positionnement des principales installations que l'on envisage soit possible en terme de place, et un minimum réaliste, il faut visionner sont projet dans l'espace alloué.

 

Il me semblent important de se poser les questions suivantes, et surtout, d'y apporter des réponses.

 

- Quel bâtiments et quel infrastructure ferroviaire je veut mettre en place et à quel endroit ?

- Ou mettre les zones d'herbes, les arbres, les buissons ?

- Est ce que je fais une zone d'eau, un pont, un viaduc ?

- Ou vont passer mes routes et chemins, sur la voie ou sous la voie, ou se trouvera le ou les passages à niveau ?

- Etc... jusqu'à ce que tout soit définit...

 

Une fois que l'on à les réponses à toutes ces questions (voir même à d'autres), on peux se faire un petit schéma d'ensemble, si possible à l'échelle pour se rendre compte du rendu.

Les plus habilles réalisent une véritable maquette de leur projet, généralement à l'échelle 1/10éme, pour visualiser le rendu final de leur projet. J'avoue ne jamais avoir eu le courage ni le temps pour cet exercice.

 

***   ***   ***   ***

 

Le plus gros de la réflexion est faites, il reste malgré tout, encore quelques détails à caler.

 

- Achat d'un coffret de départ, ou matériel au détail ?

- Commande des trains analogique ou digitale ?

- Voie au code 100 ou plus fin au code 83 ?

- Aiguillages motorisés ou manuels ?

- Réseau avec éclairage ou sans ?

- Installation de caténaire pour les locomotives électrique, ou pas ?

 

***   ***   ***   ***

 

Maintenant que la phase de réflexion et de préparation du futur réseau est faites (c'est à dire que l'on sait ce que l'on veut faire, comment on va le faire, et à quel endroit, de façon assez exacte), le moment est venu d'attaquer la phase de construction de la structure et de la menuiserie du réseau.

 

C'est le vrai début de l'aventure.

 

Viendra ensuite, assez rapidement, l'achat et la pose des voies, suivi par l'acquisition des maquettes (et leurs montage), de quoi faire du relief, quelques arbres (pour avoir une notion des volumes), du flocage, un ou deux véhicules (pour la largeur des routes, places, parking...), un passage à niveau, etc...

Bref, ce que vous aurez besoin, et qui va avec le thème que vous avez choisit pour votre réseau.

 

Attention toutefois à ne pas s'éparpiller en achats inutiles, ou hors thème.

 

- une locomotive parce qu'elle est pas cher,

- un bâtiment que l'on trouve joli, mais qui ne va pas du tout avec l'ambiance architecturale de votre réseau,

- des arbres bien verts, alors que le paysage est sous la neige,

- de beaux wagons pas cher, mais qui n'auront jamais leur place sur le réseau,

 

***   ***   ***   ***

 

Tous les conseils étant bon à prendre, je vous suggère la lecture du livre ci-dessous. Son auteur: Marc Escaron, pose les bases pour l'étude d'un projet de réseau de train miniature, quel que soit sa taille. Ce livre m'a beaucoup inspiré et aidé lors de ma remise en question avant le lancement de mon projet de réseau modulaire tour de pièce dans une chambre.

 

Les 10 conseils indispensables pour concevoir votre reseauLes 10 conseils indispensables pour concevoir votre réseau (419.86 Ko)

 

Ce livre provient de ce site, dans lequel vous trouverez une mine de conseils, d'informations et d'astuces pour votre réseau.

http://www.espacetrainminiature.fr/

 

***   ***   ***   ***

***

*