Trains miniatures échelles HO, N et autres...

Réseau japonais Kato - Menuiserie T-trak adaptée

Comme vu dans le chapitre précédent, je me suis servi du standard T-Trak, et je l'ai adapté à mon besoin.

En effet, étant partie avec de la voie surélevée qui se trouve d'origine à environ 7 cm du sol, même avec une simple planche de CP ou de médium de 10 mm d'épaisseur, il m'était impossible de me connecter à un module T-Trak standard, qui lui se trouve à 7 cm du sol. Sans compter que la rigidité de ma "simple planche" de 10 mm n'était pas garantie dans le temps.

C'est un coup à se retrouver avec un module concave ou convexe.

 

J'ai essayé de faire simple et peux onéreux.

 

La base du module est une planche de contreplaqué de 10 mm d'épaisseur coupé à mes dimensions. Pour la rigidité, j'ai fixé dessous un tasseau en sapin de 32 mm x 32 mm sur les 4 cotés, et une pièce en plus au milieu, pour les modules 180° qui sont plus grands.

Pour délimiter les cotés des modules, j'ai mis sur les bords au dessus, une bandes de contreplaqué de 15 mm d'épaisseur  et 7 cm de hauteur (sur le fond pour les modules à 180° et sur les 3 cotés pour les modules droits).

Cette partie ne me satisfait pas totalement, et je n'exclue pas la possibilité de mettre un fond de décor de 20 ou 30 cm de hauteur en contreplaqué de 5 mm d'épaisseur.

 

Au niveau des jonctions des voies entre les modules, j'ai "galéré" pour trouver une solution viable. En effet, lorsque l'on utilise les pieds béton fournis par Kato, tout va bien, il y a des repères, des pièces se clipsent dans d'autres... bref ça va tout seul. Mais quand on veut relier 2 portions de voies sans ces fameux pieds, il faut trouver la hauteur idéal, et surtout reproduire cette hauteur 8 fois.

N'étant pas équipé "compétition" pour la menuiserie, mes différents essais n'ont pas été concluant. Je me suis alors mis en quête pour trouver un tasseau ayant la bonne hauteur d'origine. Recherche infructueuse dans les différents magasins de bricolage des environs. J'ai donc pris un tasseau qui s'en rapprochait le plus, le tout en 19 mm d'épaisseur et en qualité prémium pour ne pas avoir en plus à le poncer.

J'ai complété le manque avec une épaisseur de carton de calendrier. Un premier montage "à blanc" m'a permis de voir que c'était enfin bon.

 

Me voici donc parti dans le collage + vissage des ces différentes pièces de bois, surmonté de la pièce en carton. 1 modules, puis 2, puis 3, et enfin le dernier.

Je positionne mes voies, sur un module droit pour commencer. Alignement à 38 mm du bord, collage à la super-glu des pieds bétons Kato intermédiaires sur le support en contreplaqué, je perce la voie double au milieu, et fixe doucement la voie sur mon support (tasseau + cale en carton) avec une petite vis.

Idem pour le second module droit sans encombre.

 

Je fais un test de montage "à blanc" avec les 2 modules courbes, ou les voies sont là, juste posé sur les supports. Tout à l'air de se raccorder sans soucis.

 

On peux donc passer à la phase finale: les 2 modules courbes à 180°.

Mise ne position, ajustement des voies par rapport aux bords, 38 mm de chaque coté, collage à la super-glu des pieds bétons Kato intermédiaires, je perce la voie, et la fixe avec une vis, sur le même principe que les modules droits.

 

Impeccable!

Ca, c'est ce que je me suis dit juste avant de faire glisser mon doigt sur les rails au niveau de la jonction des modules.

 

Une différence de niveau, voila ce que mon doigt venait de détecter. Et ce, sur 3 des 4 jonctions.

Désassemblage des modules en les déclipsant de biais. Je quitte la table de la salle à manger pour le parquet du salon et tente un nouvel assemblage. Pas convaincant ce nouvel essai. En fait, en y regardant de plus prés, je me rends compte, que malgré mes renforts en tasseau du dessous, tous les modules ne sont pas parfaitement plans, donc pas parfaitement alignés.

 

Il faut que mes voies, en bout de chaque modules ne soit pas fixent, mais un minimum mobiles sur le plan verticale. La révision du système de fixation par vis fixe s'impose.

Premier essai: je desserre légèrement la vis pour donner un peux de jeu à la voie, mais ça ne bouge pas assez, et la voie accroche à chaque filets de la vis lorsqu'on la manipule.

Deuxième essai: pour palier le fait que la voie ne coulisse pas bien verticalement sur la vis qui lui sert de guide, j'agrandis fortement le diamètre du trou dans la voie, et fraise le haut pour accueillir la tête de la vis. De cette façon, la voie a un débattement verticale libre d'environ 5 mm. Ce débattement permet la jonction des modules sans problème, et permet de pallier aux éventuelles différences de niveaux.

 

Réseau japonais Kato - Vue globale des modules bruts

Sur la photo ci-dessus, on peux voir les modules bruts assemblés. On voit au niveau des jonctions l'utilisation du tasseau (la cale en carton est juste sous la voie). On aperçoit également les bords hauts des modules, ceux là même qui ne me donne pas entière satisfaction.

 

Pour plus de confort et de facilité lors du désassemblage des modules, j'ai laissé dépassé la voie de 5 mm, au lieu des 1 mm prévu sur les deux modules courbes. Sur les modules droits, je me suis conformé à 1 mm, comme préconisé sur un module T-Trak standard. L'écart entre les modules ne jure pas, et permet de facilement glisser un outil pour les séparer.

 

***   ***   ***   ***

***   ***

***

*

 

Date de dernière mise à jour : 13/11/2019